Qui était Jean Giono ?

Jean Giono est né le 30 mars 1895 et décédé le 8 octobre 1970 à Manosque, en Haute-Provence. Son père, Italien d'origine, était cordonnier, sa mère repasseuse. Après ses études secondaires au collège de sa ville natale, il devient employé de banque, jusqu'à la guerre de 1914, qu'il fait comme simple soldat. En 1919, il retourne à la banque. Il épouse en 1920 une amie d'enfance dont il aura deux filles.

Il quitte la banque en 1930 pour se consacrer uniquement à la littérature après le succès de son premier roman : Colline. Au cours de sa vie, il n'a quitté Manosque que pour de brefs séjours à Paris et quelques voyages à l'étranger. En 1953, il obtient le "Prix du Prince Rainier de Monaco" pour l'ensemble de son oeuvre. Il entre à l'Académie Goncourt en 1954 et au Conseil Littéraire de Monaco en 1963.

Son oeuvre comprend une trentaine de romans (Le Hussard sur le toit, Le Bonheur fou), des essais, des récits, des poèmes, des pièces de théâtre. On y distingue deux grands courants : l'un est poétique et lyrique; l'autre d'un lyrisme plus contenu recouvre la série des Chroniques. Mais il y a eu évolution et non métamorphose : en passant de l'univers à l'homme, Jean Giono reste le même : un extraordinaire conteur.

Jean Giono

La fille de l'écrivain dans notre collège en 2008

fille Jean Giono